Pas | TwoStyles

Pas

Pas

Jardin; une unit√© spatiale ferm√©e (ferm√©e), le latin “Hortus conclusus”, est vraiment un lieu c’est-√†-dire distinctif de les oeuvres de art et d√©sirs en ce qui concerne l’arrangement et la maintenance et l’entretien, et presque tout il a caract√®re organique.

Parc et jardin sont deux mots qui peuvent ne pas être strictement délimités, mais pourraient être interprétés dans parmi les nombreux autres .

Maintenant je voudrais me souvenir: Cette m√©moire appartient √† ma p√©riode d’assistante. En 1952, mon professeur visit√© Londres pendant annuellement , et pendant √† ce moment j’√©tais seul, j’avais l’opportunit√© √† consid√©rer et √† √©crire sur le podium. Notre c√©l√®bre litt√©rature et professeur v√©t√©rinaire de ces ann√©es Prof.Dr. Selahattin Batu pendant ces ann√©es en Turquie a beaucoup en commun dans les annexes de l’hebdomadaire Ulus “colonne √† la maison jardin”, et j’ai commenc√© √©crit dans son hebdomadaire ajoute. L’un des mes √©crits pr√©liminaires √©tait intitul√© “notre la connaissance de jardinage”, et je parlais franchement de | parler | de | discuter | de | parler de} la la philosophie orientale derri√®re notre vue sur le jardin, et je parlais franchement de faire r√©f√©rence √† la discussion sur le fait de parler de l’exigence d’une organisation qui a vraiment besoin √† g√©rer selon un tout nouveau , en particulier au sein de nos quartiers r√©sidentiels en ne respectant pas les anciens sch√©mas. √Ä la fin de cette √©criture, j’ai soulign√© que nous devrons √©value les espaces libres utiles communs et mentionne m√™me que si le jardin avait une largeur suffisante, au moins un coin de il pourrait ont des unit√©s exceptionnelles comme par exemple “jardin oriental et turc”. Destin√© √† cet article , Je n’ai pas oubli√© de fournir une phrase du c√©l√®bre voyageur fran√ßais “Louis Massignon”, que j’ai emprunt√© √† ses √©crits d’Orient civilisation et art. Il a expliqu√©:

La premi√®re chose l’Ňďil d’une personne saisit ici
C’est le rejet et le d√©ni du monde mat√©riel de la nature comme nous voyons dans notre environnement.
Contrairement √† ces jardins paysagers, c’est ce genre de nature qu’il nous m√®ne √† l’unit√©, √† l’origine de tous nos id√©es . C’est √©couter litt√©ralement ce que pens√©e seul; sinon, il est ne sera pas susceptible de dominer progressivement et la nature comme dans les jardins classiques.

Maintenant, tout en exprimant ces opinions, je ne peux pas me sortir de toucher d’antan √† Ankara un demi un si√®cle, les suivants ont attir√© notre attention. Il eu depuis 15 √† 20 ans √©tait donc entendu que le plan de zonage de Jansen n’√©tait plus plus de mise en Ňďuvre efficace et de sp√©culation sur les parcelles avait pris avec d’autres troubles apport√©s par les ann√©es de guerre. Ni les des r√©gions du plan Jansen qui semblaient √™tre tr√®s r√©ussies n’ont √©t√© prises √† l’√©tude ni le d√©veloppement du b√Ętiment n’√©tait contr√īlable . L’√©conomie de la rente, qui a √©merg√© par le chemin de terre, a r√©v√©l√© √† nos yeux √† quel point de vagues probl√®mes d’urbanisation peuvent √™tre. Comme est c√©l√®bre, il y a beaucoup √©crites avec ce sujet. Parmi ces probl√®mes, nous avons √©t√© confront√©s en cas de un d√©fi si cela serait possible continuer nos quartiers r√©sidentiels avec jardins. Mais quand Je veux mentionner √† nouveau ce que j’ai √©crit dans la colonne “jardin de votre propri√©t√©”, je vous rappeler que la cl√© l’intention derri√®re ces articles n’est pas seulement pour √©clairer nos collaborateurs sur des conditionnent ces probl√®mes ils Je ne sais pas avant, mais aussi notre devoir d’apporter nos connaissances et notre exp√©rience universitaires au public. En fait, j’ai ai aussi mes lecteurs que je peut fournir des r√©ponses √† mes lecteurs dans le d√©veloppement du concept de jardin. Je me souviens encore ce service existe depuis quelques-uns depuis quelques ann√©es et que je suis b√©n√©fique.

Maintenant, je souhaiter mentionner les titres de mon article sur ce sujet ce qui suit

1) Jardins anciens (je voudrais médiévale à cela.)
2) La naissance de l’art du jardin classique et de l’art du jardin classique
3) Jardins paysagers anglais
4) Vues modernes et postmodernes

La culture du jardin est √† √©galit√© avec l’histoire de l’existence humaine. Le jardin a subi un grand changement dans le sens de b√©n√©ficier d’abord comme une zone unit√© avec occupation du sol, puis dans de nombreux et radicaux les raisons. Dans l’√Čgypte ancienne, le jardin est scell√©, mais avec un grand et un bassin rectangulaire au milieu , il ressemble √† une disposition avec des rang√©es de figuiers (sycomores) autour d’elle. L’√©v√©nement de la piscine au milieu a √©galement servi la c√©r√©monie qu’ils mettent leurs morts sur le bateau.

Dans les civilisations m√©sopotamiennes, le jardin couvre de grands sols sous la bonne ex√©cution de surfaces planes irrigables et arables, mais en plus attire l’attention sous la bonne ex√©cution de bandes lesquelles des esp√®ces culturelles riches sont cultiv√©es dans les jardins en terrasse form√©s par le transport des sols, comme vu dans la civilisation babylonienne.

D’un autre c√īt√©, les premiers parcs de chasse contenaient des for√™ts orn√©es d’arbres exotiques, la plupart de qui √©taient | qui ont √©t√© | of} amen√©s de l’ext√©rieur dans les bassins de FńĪrat et Dicle, qui font section de nos fronti√®res aujourd’hui. Ces exemples attirent notre la prise de conscience de divers aspects du d√©veloppement et cr√©ent m√™me la croyance que le Moyen-Orient servira tandis que la r√©gion o√Ļ l’art classique du jardin est n√©e.

Il se compose de de grands lieux de rassemblement o√Ļ la ma√ßonnerie de jardin √©tait domin√©e dans les civilisations grecques et romaines antiques. Ces lieux, comme il est connu , sont entr√©s tous les services des gens de } les ville | la ville} et les environs utilisation de leurs capacit√©s sociales, culturelles et politiques, et ont maintenu cette identit√© pendant des si√®cles.

Le Moyen √āge n’a jamais l’√®re qui a donn√© les signes d’un art du jardin profond√©ment enracin√©. Cependant, avec l’invasion et la civilisation arabes qui leur sont parvenues depuis le XIIe si√®cle, l’Italie a commenc√© √† donner types de la Renaissance. Au cours des 14e et 15e si√®cles suivants, il y a eu des d√©veloppements qui ont vu une grande part de l’avenir et de la richesse romains, et le d√©but du cette brillante p√©riode est dite poss√©der √©t√© importante de la civilisation des jardins apport√©e par la civilisation arabe √† la p√©ninsule IBERIK. En effet, ces derniers exemples sont pens√©s comme des preuves que les pratiques de l’art du jardin atteignent le sommet, et ils attirent encore notre admiration aujourd’hui encore.

C’est tr√®s remarquable celui-l√† } des plus | des tr√®s | des plus | des} caract√©ristiques pro√©minentes des options qui viennent avec | top les caract√©ristiques des} Arabes, comme les Turcs, peuvent √™tre expliqu√©es par leur accumulation culturelle, leurs contributions √† l’√©tranger et d’autres ressources culturelles. La perc√©e nous avons vu dans jardins de la Renaissance consid√©rant que le 15√®me si√®cle a √©t√© la naissance de l’art du jardin en Europe. En Italie, est un √©norme changement radical dans les annales de l’art du jardin, et de nombreux jardins en terrasse ont d√©j√† √©t√© preuve de cette p√©riode splendide et lumineuse. Comme le montrent ces exemples, la cl√© probl√®me de le style n’√©tait pas pour cr√©er une masse et fa√ßade (fa√ßade ), qui est √©galement valide dansl’art de l’architecture ainsi rel√®ve, et on nous a demand√© de localiser des solutions que nous exp√©rimenteront et introduirons des espaces diff√©rents et originaux.

Dans cette br√®ve d√©claration, je toujours concentr√© sur contenu du jardin. J’ai parl√© des d√©veloppements principalement originaires de l’est. Dans les jardins de la Renaissance, j’ai laiss√© entendre que la principale richesse n’√©tait pas la forme cependant la d√©placer vers acqu√©rir de nouvelles valeurs dans la continuit√© de l’influence de la nature. Cependant, je pas mentionn√© comment ce mouvement de l’Empire romain a affect√© l’Europe. La v√©rit√© dans l’art du jardin est que le jardin classique fran√ßais, par exemple , est connu comme une extension du jardin de la Renaissance italienne.

Jardin classique

Le plus absolu caract√©ristique dominante des jardins classiques semble comme √©tant id√©al pour plantations d’essieux dites orthogonales. Bien que vous pouvez trouver des pr√©occupations architecturales au d√©but de l’endroit o√Ļ l’essieu se trouve verticalement par rapport √† b√Ętiment , cette int√©gration s’√©tend progressivement et s’√©tend progressivement sous la forme des appartements graduels dans les jardins en terrasse en raison de la structure topographique de la zone. D’un autre c√īt√©, de grandes surfaces plates sont observ√©es dans les jardins baroques fran√ßais. Dans les suivants jardins Rococo, de nouvelles extensions appel√©es ha-ha, qui montrent des distances plus courtes √† gauche et √† droite avec cet essieu prolong√©, attirent l’attention. De cette fa√ßon, l’ensemble du jardin incorpore les formations et la richesse remarquables de l’environnement dans les limites de la composition (patte d ‘ oie). Cependant, la solution axiale n’√©tait pas uniquement soulign√©e par des √©l√©ments architecturaux tels que terrasses, escaliers et balustrades et canal d’eau, mais {l’ensemble | l’ensemble | la zone compl√®te a √©t√© renforc√©e par la plantation d’arbres. Le compartiment compartiment couvre l’ensemble de l’espace avec un ordre g√©om√©trique plus souhaitable, sym√©trique et harmonieux. Les plantations de Bozket (bosquettes) √©taient faibles dans le jardin italien mais ont acquis une grande puissance dans le jardin baroque fran√ßais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

WP Tumblr Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
shares